L’origine de ce nom vient du Mâconnais, où l’arrière grand-père, Jean Desthieux, né en 1810 à Pierreclos, était commissaire-priseur.

Son fils, Charles, naquit à Mâcon en 1862. Saint-cyrien, sa carrière se déroula comme officier d’infanterie, puis il participa au début de la Grande Guerre, comme lieutenant-colonel commandant le 302e d’infanterie ; il fut grièvement blessé de plusieurs balles, le 7 septembre 1914, au soir de la bataille de Rembercourt, dans l’Argonne, première victoire décisive des armées françaises. Commandeur de la Légion d’honneur en 1924, en qualité de colonel au 95e d’infanterie, après quarante-quatre ans de service, cinq campagnes et trois blessures ; il est mort en 1932.

Marié avec Jeanne Bertrand — elle-même fille, petite-fille et arrière petite-fille de légionnaires ou de croix de Saint-Louis — en 1893, il eut deux enfants. L’aîné, Jean, qui fut homme de lettres ayant une certaine renommée entre les deux guerres, a été fait chevalier de la Légion d’honneur. Il est mort sans postérité.

Raymond, le second fils de Charles, né en 1898 et mort en 1990 à Clermont-Ferrand, est entré à l’École navale en 1917. Ancien combattant des deux guerres, il fut décoré du Mérite naval espagnol en 1927 par le roi Alphonse XIII en personne, et fut fait chevalier de la Légion d’honneur à 31 ans. Il est le père de Bernard, notre camarade actuel. En juin 1940, alors qu’il commandait le ravitailleur d’escadre Tarn, il réussit à évacuer du port de Brest, miné en prévision de l’arrivée des Allemands, 600 jeunes marins embarqués à la dernière minute sur son bâtiment rempli à ras bord de mazout, sans pilote, et cependant sans dommage. Puis il partit ravitailler le cuirassé Jean-Bart, en pleine mer, à sa sortie de Saint-Nazaire. Croix de guerre, officier de la Légion d’honneur en 1947.

À la 3e génération, Bernard termine sa vie professionnelle comme P.D.G. d’entreprise. Président honoraire de l’Union patronale de la Creuse, professeur associé à l’université, ingénieur-conseil et expert judiciaire près la cour d’appel de Limoges. Fait chevalier de la Légion d’honneur le 31 décembre 1989, il est également chevalier de l’ordre national du Mérite, des Palmes académiques, du Mérite agricole, médaillé de la Jeunesse et des sports, et des opérations en A.F.N.

Bulletin de l’AHH, n° 36, 1994.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :