Cette famille, d’origine valdotaine, s’installe dans le Sud de la Lorraine à la fin du XVlIe siècle avec Jean-Pierre, maître tailleur de pierre. Son fils, Georges, maître maçon, devient greffier à Vaubexy en 1715.

Lucien Auguste (1886 – 1918) est le premier légionnaire de la famille. Titulaire de la croix de guerre 1914-1918 avec palme en 1915, il est sous-lieutenant au 122e régiment d’infanterie en 1916. Blessé, cité de nouveau à l’ordre de l’armée, il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1917. Le 11 septembre 1918, blessé sur le champ de bataille de Locre en Belgique, il est abattu, le sabre à la main, pour avoir refusé de se rendre.

Son fils unique, Lucien Charles (1918 – 1979) est saint-cyrien de la promotion Amitié franco-britannique. Officier d’infanterie coloniale, il est de tous les théâtres d’opérations. L’île d’Elbe, le débarquement en Provence en 1944, l’Indochine et l’Algérie. Il sert au Mali, au Sénégal, en Guinée et en Mauritanie. Cinq fois cité, titulaire des croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E., officier de l’ordre national du Mérite, le colonel (h) Lucien Navillot est officier de la Légion d’honneur.

Son fils aîné Yves, notre collègue, reprend le flambeau. Il est officier d’artillerie de marine et sert, outre en France, en Guyane et à la Martinique, à Tahiti, en R.C.A., au Sénégal et au Tchad où il est cité en 1978. Chevalier de l’ordre national du Mérite, le lieutenant-colonel Yves Navillot est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1990.

Armes

D’azur, au chevron crénelé d’or, surmonté d’une herse de même, accompagné de trois épées hautes d’argent.

Bulletin de l’AHH, n° 36, 1994.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :