La famille Duchon est issue de la bourgeoisie bourbonnaise. Implantée à Montmarault (Allier) au XVIe siècle, et dans la châtellenie de Murat, elle donne, parmi de plus modestes personnages, des sergents royaux et des notaires qui sont les proches parents de Gilbert Duchon, sergent royal de Lapalisse, auteur prouvé le plus ancien de la famille actuelle, acquéreur de son office en 1630 et mort avant 1672. Sa descendance se répand dans les offices de judicature de la région, à l’exception du seul Pierre Duchon, sieur du Verger, qui sera « capitaine des charrois de l’artillerie de France ».

Propriétaire de fiefs, à Lapalisse, à la fin du règne de Louis XIV, la famille est contrainte de s’en séparer par suite de revers de fortune et s’implante à Cusset (Pierre Duchon, 1700 – 1754) et au Donjon (Gilbert Duchon, 1716 – 1760).

À la fin de l’Ancien Régime, elle a quatre représentants mâles. Deux à Cusset : Jean l’Aîné, marchand (1745 – 1806), et Jean le Cadet, huissier (1749 – 1819). Un à Saint-Pourçain : André, procureur du roi (1753). Un dernier au Donjon : Pierre, huissier (1748 – ?).

  • Jean Duchon l’Aîné aura deux fils, officiers de fortune, qui seront les premiers légionnaires de la famille. Tous deux sont demeurés sans postérité.
  • Jean le Cadet aura un fils, Jean-Baptiste, élu lieutenant au 2e bataillon de l’Allier en 1792, qui fera les campagnes de son corps de 1792 à 1795, au sein de l’armée de Rhin-et-Moselle (17e bis demi-brigade d’infanterie légère) et un petit-fils Yves-Louis Guyot, qui mourra en 1824, étant jeune officier de cavalerie. C’est dans la descendance de Jean-Baptiste Duchon (1775 – 1831), ancien officier, directeur des postes de Cusset, qu’apparaîtront plus tard trois générations successives de légionnaires.

Peu nombreux et menacés d’extinction à chaque génération, les Duchon quitteront complètement le service des armes au XIXe siècle, jusqu’au jour où l’effervescence patriotique liée à la montée des périls incitera l’un des leurs, fils unique, à renouer avec la tradition militaire. Charles François René Duchon (1891 – 1973), Saint-Cyr Montmirail (1912 – 1914), général, chevalier de la Légion d’honneur en 1917 à 26 ans, commandeur en 1959.

Son unique fils (1915 – 1977), Marie-Joseph Frantz dit Régis, sera aussi général, officier de la Légion d’honneur en 1973, ayant à son tour tracé la voie à trois de ses fils, toujours au service, dont François-Xavier, A.H.H., lieutenant-colonel, chevalier de la Légion d’honneur.

La famille Duchon fait usage du surnom de La Jarousse depuis 1889, date de son alliance avec la famille de Pons. De plus longue date, elle porte les armes d’une branche anoblie par charge à la chambre des comptes du Dauphiné : d’azur au chevron d’or accompagné en pointe d’un croissant d’argent (1671).

Bulletin de l’AHH, n° 42, décembre 2000.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :