La famille Flour est originaire de Sus-Saint-Léger, petit village de l’Artois, en limite sud du Pas-de-Calais.

Les traces les plus anciennes datent de 1650. Ce sont des gens de modeste condition : laboureurs, peigneurs de laine, charbonniers. Jean, né en 1716, laboureur de son état, est bailli de Sus-Saint-Léger. Son fils, Jean-Baptiste (1747 – 1836), lui succède dans la nouvelle fonction de juge de paix. François-Joseph (1779 – 1865) s’établit à Arras et son fils Léandre (1811 – 1877) y exerce la profession de receveur des chemins de fer du Nord. Puis vient Charles (1845 – 1915), docteur en médecine en 1869, qui s’installe à Bray-sur-Somme. Cette localité, gros bourg à mi-chemin entre Amiens et Péronne, devient alors le berceau de la famille.

Son fils, Charles (1880 – 1942), médecin également, reprend la clientèle de son père. Il reçoit la croix de chevalier de la Légion d’honneur en 1920 au titre de la Première Guerre mondiale, à laquelle il avait participé en qualité de médecin-major (commandant) au 2e corps d’armée.

Jacques (1907 – 1979), agrégé de droit, est professeur à la faculté de droit de Dijon, directeur de l’Institut des hautes études de Tunis de 1948 à 1954, puis professeur à l’université de Paris (Panthéon-Assas). Il est chevalier de la Légion d’honneur en 1952 et officier en 1971.

Enfin, Bernard (1941), saint-cyrien, a servi à la Légion étrangère. Officier général, il commande la circonscription militaire de défense de Dijon de 1998 à 2000. Chevalier de la Légion d’honneur en 1985, officier en 1996, et commandeur de l’ordre national du Mérite en 2000. Il a trois enfants : Jacques (1973), Dominique (1976) et Arnaud (1980).

Bulletin de l’AHH, n° 44, décembre 2002.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :