La famille Billecocq est d’origine nordique. Un jeune écuyer nommé Billecocq a participé, à Bruges, à une joute, lors des fêtes qui eurent lieu pour le mariage de Charles le Téméraire avec Marguerite d’York en 1468 (Mémoires d’Olivier de La Marche). Ce jeune écuyer remporta le prix « pour ceux du dehors ».

De nombreux membres de la famille Billecocq ont appartenu à l’ordre de la Légion d’honneur. La branche décrite ci-dessous représente six générations de membres de la Légion d’honneur de père en fils sans interruption.

1. Jean-Baptiste Louis Joseph

Chevalier le 23 août 1814. Né et mort à Paris (1765 – 1829). Jurisconsulte français. Détenu pendant la Terreur et proscrit le 13 vendémiaire, il reprit, en 1797, sa profession d’avocat au barreau de Paris. Sous l’Empire, il ne remplit aucune fonction publique. Sous la première Restauration, il fut maître des requêtes au conseil de Monsieur. Il fut, en 1819, l’un des fondateurs de la Société pour l’amélioration du sort des prisonniers. Bâtonnier de l’Ordre des avocats en 1821 et 1822. On lui doit de nombreux ouvrages ainsi que des traductions d’œuvres d’auteurs anciens et étrangers.

2. Hippolyte

Un des quatre fils légionnaires du précédent. Officier le 6 juin 1837, chevalier le 22 mai 1825. Né et mort à Paris (1794 – 1859). Entré en 1813 au bureau du chiffre du ministère des Affaires étrangères, qu’il devait par la suite réorganiser et diriger. Démissionnaire en 1848.

3. Ernest Alexis Joseph

Fils du précédent. Officier le 21 janvier 1891, chevalier le 9 août 1864. Né à Paris (1830 – 1912). Suivit la carrière de son père et devint chef du bureau du chiffre du ministère des Affaires étrangères jusqu’à sa retraite en 1891.

4. Ernest Marie Alexis

Un des cinq fils légionnaires du précédent. Chevalier le 26 novembre 1932. Né et mort à Paris (1872 – 1942). Architecte diplômé par le gouvernement, il participa à deux expositions internationales (celle de Turin en 1911 et celle de Vincennes en 1931, où il édifia le pavillon des établissements français de l’Océanie).

5. André Marie Eugène

Fils du précédent. Chevalier le 2 décembre 1958. Né et mort à Paris (1902 – 1992). Architecte diplômé par le gouvernement, expert près de la cour d’appel de Paris et le tribunal de grande instance de la Seine. Architecte des fondations de l’Institut de France.

6. Alexis Jean Marie

Fils du précédent. Officier le 12 juillet 2000, chevalier le 14 juillet 1991. Contre-amiral. Né à Paris (1945). Représentant la huitième génération née à Paris de Parisien et la sixième génération de légionnaires sans interruption (A.H.H. 457).

Bulletin de l’AHH, n° 46, décembre 2004.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :