Les origines familiales doivent être recherchées dans le Jura ; cependant une étude généalogique permet d’identifier les racines en Allemagne dès le XVIIIe siècle dans la région de Gross Aspach. Le premier Boss français de souche, Victor-Joseph Boss, naquit en 1851 à Pontarlier. C’était le père de Louis Gabriel Boss. La vie des trois générations de légionnaires a été largement marquée par l’Afrique du Nord et plus particulièrement le Maroc.

  1. Louis Gabriel Boss est né à Dole en l876. Il s’engage au 10e régiment d’infanterie en 1894. Il est promu officier d’administration de 3e classe en 1908. Il fait toute sa carrière dans ce service, principalement au Maroc, dans les différents états-majors des confins, de Casablanca, et du Résident général, le général puis maréchal Lyautey. On note deux affectations en métropole : 1917 et 1923. En 1929, il est capitaine. Nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1917, il est officier comme commandant, en 1938, officier du Ouissam alaouite (1916). Il décède à Dijon en 1961.
  2. Son fils unique, Georges Boss, naît en 1908 à Dijon. Prytanée militaire puis Saint-Cyr (promotion Gallieni, 1929 – 1931) ; infanterie, sous-lieutenant au 94e régiment d’infanterie, il épouse Madeleine Jacquemin. Après le cours des affaires indigènes, toute sa carrière va pratiquement se dérouler au Maroc et en Algérie. En 1943, il participe aux campagnes de Tunisie, de Corse et de l’île d’Elbe avec le 15e tabor du 2e GTM. Il débarque à Toulon et fait toute la campagne de libération avec la 1re armée. En 1944, il reçoit le commandement du 74e goum. En 1947, il part pour l’Indochine. Chef de bataillon en 1949, il prend le commandement du 10e bataillon de tirailleurs marocains en Cochinchine. De 1950 à 1965, il poursuit sa carrière au Maroc, en Algérie (S.A.S. de l’Orleanvillois). À Issoire (commandant du CEMJA) et à Lille. Le colonel Georges Boss, est commandeur de la Légion d’honneur, du Ouissam Alaouite et titulaire de neuf citations. Il décède en 1988. Quatre enfants, dont :
  3. Éric Boss (AHH 700). Prytanée militaire, Saint-Cyr (promotion 1963 – 1965), arme blindée. Affectations dans cinq régiments de chars, instructeur à Saumur et états-majors des 7e DB, 3e DB et 12e DLB. Il passe quatre ans à la coopération au Quatar. De 1996 à 2000, délégation générale pour l’armement. Diplôme d’état-major, brevet d’études militaires supérieures (96e promotion). Promu général en 2000, il se retire dans le Gers. Père de quatre enfants. Il est officier de la Légion d’honneur.

Bulletin de l’AHH, n° 47, novembre 2004.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :