Cette famille languedocienne suit sa filiation depuis la fin du xvie siècle à Plaisance-du-Touch, aux environs de Toulouse, où elle demeure toujours. Elle donna naissance à trois officiers de la Légion d’honneur consécutifs, attachés au service de l’État.

Hippolyte Mailhos (1886 – 1967), avocat, fut capitaine de l’arme blindée et cavalerie durant la guerre de 1914-1918, au cours de laquelle il reçut la croix de guerre. Il fut fait chevalier (1933) et officier (1958) de la Légion d’honneur à titre militaire. Sous-préfet durant l’entre-deux-guerres, il termina sa carrière comme préfet honoraire. Son frère Pierre Mailhos (1883 – 1915), avocat puis magistrat, fut tué aux Éparges et décoré de la Légion d’honneur et de la croix de guerre à titre posthume.

Georges Mailhos (1932 – 2016), fils d’Hippolyte, normalien (Saint-Cloud), professeur agrégé de lettres classiques, enseigna toute sa carrière à Toulouse, au lycée Pierre-de-Fermat (1957 – 1963) puis à l’université (1963 – 1996), qu’il présida à deux reprises (1980 – 1986 et 1991 – 1996). Il fut élu en 2002 à l’Académie des jeux floraux, plus vieille académie d’Europe (1323), dont il devint le secrétaire perpétuel de 2009 à sa mort. Il publia notamment Le Siècle des lumières (1967), une édition critique de L’Histoire de Charles XII de Voltaire (1968), une Introduction à la vie littéraire du xviiie siècle (1969) et Voltaire témoin de son temps (1983).

Il avait épousé en 1955 Line Gaulhet (1931), ancienne élève de l’école normale supérieure de Sèvres, professeur agrégé de mathématiques, inspecteur général de l’éducation nationale et maire-adjoint durant treize ans de la commune de Plaisance-du-Touch, berceau de la famille. Elle fut élevée à la dignité de grand officier de la Légion d’honneur en 2015.

Dans la même promotion de 2015, leur fils, notre confrère Pascal Mailhos (1958 ; AHH 698), chevalier de la Légion d’honneur depuis 2005, a quant à lui été promu officier. Depuis sa sortie de l’ENA en 1985, il a consacré à l’administration préfectorale presque toute une carrière qui le voit depuis 2014 préfet de la région Midi-Pyrénées, puis Occitanie (2016), à Toulouse. Précédemment préfet du Finistère (2008 – 2011), puis de la région Bourgogne et de la Côte-d’Or (2011 – 2014), il a aussi dirigé au ministère de l’Intérieur les renseignements généraux (2004 – 2006), puis la direction de la modernisation et de l’action territoriale (2006 – 2008). Il a également exercé des fonctions au sein de cabinets ministériels, auprès de Philippe Séguin, ministre des Affaires sociales et de l’Emploi (1986 – 1988), puis de Charles Pasqua, ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire (1993 – 1994). Marié en 1988 avec Florence Moulin-Roussel, il a quatre enfants : Arnaud, Marie, Sophie et Hugues.

 

Armes : d’argent à six maillets d’azur posés trois, deux et un (armes parlantes par rapprochement du nom avec celui des maillets).

Bulletin de l’AHH, n° 58, 2017.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :