La maison de Mac-Mahon est l’une des plus anciennes du royaume d’Irlande. Les rois d’armes de ce pays assurent qu’elle est issue de Brien Boro, monarque d’Irlande, mort en 1033. Alliée aux meilleures familles de ce pays, elle passa en France, où Jean-Baptiste de Mac-Mahon, écuyer, seigneur d’Éguilly (1715 – 1775), obtint en 1749 des lettres de naturalité et fut maintenu noble l’année suivante. Sa terre d’Éguilly en Bourgogne fut, en outre, érigée en marquisat en 1763.

Cette famille a donné notamment un maréchal des camps et armées du roi, un lieutenant-général, et sous la Restauration, Charles Laure de Mac-Mahon fut appelé à siéger à la Chambre des pairs. Sous le Second Empire, Marie Edme de Mac-Mahon, maréchal de France, fut créé duc de Magenta par décret du 6 juin 1859. Gouverneur général de l’Algérie, il fut Président de la République et grand maître de la Légion d’honneur.

Le fils aîné du premier duc de Magenta épousa une princesse de Bourbon- Orléans.

Notre collègue, l’actuel duc de Magenta, est issu de cette union. Il habite le magnifique château de Sully que Mme de Sévigné appelait « le Fontainebleau de Bourgogne ». Il échut au XVIIIe siècle aux Mac-Mahon à la suite de l’alliance de Charlotte Le Belin. C’est dans ses murs que naquit le maréchal de Mac-Mahon.

Armes

D’argent à trois lions léopardés de gueules armés, lampassés et vilenés d’azur l’un sur l’autre.

Bulletin de l’AHH, n° 27, 1985.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :