La filiation de cette famille originaire de Provence est établie depuis Jean Rougier qui vivait à Faucon à la fin du XVIIe siècle. Marcellin Rougier, issu du précédent à la cinquième génération, né à Aix-en-Provence le 22 novembre 1823, polytechnicien et ingénieur des ponts et chaussées, termina sa carrière directeur des travaux de la Compagnie de chemins de fer Paris-Orléans. Chevalier de la Légion d’honneur le 8 août 1867, il fut promu officier le 9 juillet 1883. Il avait épousé en 1859 Adèle d’Aboville, fille du général Charles-Édouard d’Aboville, commandeur de la Légion d’honneur, dont il eut deux enfants :

Madeleine Rougier, qui épousa en 1887 le baron Georges Menu de Ménil, colonel de cavalerie, commandeur de la Légion d’honneur et fut mère de huit enfants, dont deux fils, Marcel et Emmanuel de Ménil, sont morts au champ d’honneur, tous deux chevaliers de la Légion d’honneur.

Stanislas Rougier, polytechnicien, général de brigade d’artillerie, commandeur de la Légion d’honneur, avait épousé en 1892 Marie Fauconneau-Dufresne, fille d’Émile Fauconneau-Dufresne, conseiller à la Cour de cassation et commandeur de la Légion d’honneur, dont il eut trois fils tous membres de la Légion d’honneur.

L’aîné, Pierre Rougier, colonel de cavalerie, commandeur de la Légion d’honneur, épousa Anne-Marie Vachée, fille du colonel Eugène Vachée, commandeur de la Légion d’honneur, dont il eut cinq enfants. Son seul fils, le capitaine Yves Rougier, officier de l’armée de l’air, chevalier de la Légion d’honneur, marié avec Françoise Legrix de La Salle et père de trois enfants, fut tué en service commandé. Ses filles sont : Odile, mariée avec Michel Gillard, préfet du Cher, officier de la Légion d’honneur, la vicomtesse Xavier de Fraguier, éducatrice pour enfants inadaptés à Montréal, et mère de huit enfants, Chantal, religieuse, Mme Georges Lemaigre du Breuil, chevalier du Mérite.

Le second, le lieutenant Michel Rougier, chevalier de la Légion d’honneur, est mort pour la France en septembre 1918 à l’âge de 23 ans.

Leur frère cadet, Dominique Rougier, engagé volontaire à 17 ans en 1917, chevalier de la Légion d’honneur, épousa Suzanne de Coulomme-Labarthe, fille du colonel Jean de Coulomme-Labarthe, officier de la Légion d’honneur, dont il eut six enfants : Michel Rougier, polytechnicien, chevalier du Mérite ; Jean Rougier, président de la banque Demachy, chevalier de la Légion d’honneur ; Yves Rougier, marié avec Marie-José Assier de Pompignan, fille du gouverneur des colonies Maurice Assier de Pompignan, chevalier de la Légion d’honneur, qui a trois enfants, dont notre collègue, Emmanuel Rougier (A.H.H.), marié à Florence du Peloux de Saint-Romain ; Madeleine (Mme Philippe Arthuys) ; Stanislas Rougier, prêtre ; Alain Rougier, médecin.

La famille Rougier compte neuf membres de la Légion d’honneur.

Bulletin de l’AHH, n° 27, 1985.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :