Cette très ancienne famille remonte sa filiation au milieu du XVe siècle, où elle était établie aux environs de Lindau (grand-duché de Bade). Elle embrassa la Réforme et produisit plusieurs générations de pasteurs. L’un d’eux fonda la première imprimerie de Lindau en 1598.

Nicolas Christophe Brem (1670 – 1749) reçut des lettres de noblesse du duc Léopold de Lorraine en 1725 et abjura le protestantisme.

Nicolas Philibert de Brem (1772 – 1859), son arrière petit-fils, admis à l’École militaire de Pont-à-Mousson, servit vaillamment dans l’armée des Princes. Il prit du service ensuite dans l’armée anglaise et fut admis dans l’armée du roi de France sous le grade de colonel le 20 mars 1816, il reçut la croix de Saint-Louis. Ses trois fils firent également carrière sous les armes :

  • Charles Nicolas (1824 – 1881), reçu à Saint-Cyr en 1842, général de brigade (en 1877), officier de la Légion d’honneur en 1874 ;
  • Gaspard Henri (1826 – 1912), reçu à Saint-Cyr en 1843, général de brigade (en 1883), officier de la Légion d’honneur ;
  • Paul Gaspard (1833 – 1914), colonel, commandant en second des Invalides en 1893, officier de la Légion d’honneur en 1884.

Henri, fils du général Charles Nicolas de Brem (1872 – 1954), reçu à Saumur en 1898, capitaine, chevalier de la Légion d’honneur en 1915, eut pour fils Louis (1907 – 1940), reçu à Saint-Cyr en 1926, chevalier de la Légion d’honneur, capitaine au 21e étranger, mort pour la France le 9 juin 1940.

Il faut citer aussi Joseph de Brem (1876 – 1947), autre fils du général Charles Nicolas de Brem, membre de la Société de Jésus, chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire.

Armes

D’azur à trois annelets d’or, au chef d’argent chargé de deux étoiles d’azur.

Bulletin de l’AHH, n° 29, 1987.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :