D'origine catalane et terrienne, la famille Villaros, installée à Salses et Torreilles en Roussillon français depuis 1659, compte de nombreux militaires parmi ses membres.

Pierre Villaros (1830 – 1881) participe aux campagnes d’Italie et de Crimée. Son fils Justin (1872 – 1954), engagé volontaire dans l’infanterie de marine à 18 ans, prendra part à une suite de campagnes en Algérie, à Madagascar et au Tonkin. Rappelé comme lieutenant de réserve en 1914, il est dans les chasseurs alpins sur le front d’Alsace, où il est fait capitaine et chevalier de la Légion d’honneur après les combats du col de la Schlucht.

Son fils Jacques (1905 – 1983), saint-cyrien, maintient la tradition du service sur les théâtres d’opération extérieurs comme officier de corps francs au Maroc, puis en Syrie et au Liban. Terminant sa carrière comme intendant général, Jacques Villaros, commandeur de la Légion d’honneur, a eu deux fils, tous deux officiers.

L’aîné, Pierre, notre collègue, ancien élève de l’École navale, a participé à la campagne d’Algérie comme officier pilote de l’aéronautique navale. Démissionnant en 1962 avec le grade de capitaine de corvette, il entre alors au Commissariat à l’énergie atomique. Actuellement conseiller pour les questions nucléaires à l’ambassade de France à Vienne, il est chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire, et chevalier de l’ordre du Mérite.

Le cadet, Guy, ancien élève de l’École de santé militaire, est également chevalier de la Légion d’honneur.

Bulletin de l’AHH, n° 33, 1991.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :