Originaire du Poitou, Antoine Rideau (1755 – 1819) est nommé directeur de la manufacture royale des toiles du port de Brest en 1785.

L’aîné de ses petits-fils, Henry (1818 – 1855), lieutenant de vaisseau et aide de camp du gouverneur de la Guadeloupe, est chevalier de la Légion d’honneur.

Son frère cadet, Alexandre (1821 – 1862), chirurgien principal de la marine, participe aux campagnes du Sénégal, des Antilles, de Chine, de la Baltique et de la mer Noire. Décoré de la Légion d’honneur et médaillé de Crimée, il meurt de la fièvre jaune durant la guerre du Mexique.

Son fils, également prénommé Alexandre (1850 – 1911), commissaire principal de la marine, chevalier de la Légion d’honneur, croise au large de l’Afrique et de l’Amérique du Sud, avant de se consacrer exclusivement à l’administration des ports — de Boulogne, du Conquet et de Brest — en métropole.

Son fils Frédéric (1877 – 1943), officier de la Légion d’honneur, achève sa carrière militaire au poste de médecin en chef de l’hôpital militaire de Rochefort, après de nombreuses campagnes outre-mer, principalement en Extrême-Orient. Retraité, il exerce dorénavant à Dieppe les fonctions de médecin des chalutiers.

Né à Brest en 1916, son fils Michel, ancien élève de l’École polytechnique, chef de bataillon honoraire du génie, quitte définitivement I’armée pour l’industrie en 1946.

Laurent-Frédéric Rideau, notre collègue, est son petit-fils.

Bulletin de l’AHH, n° 34, 1992.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :