Suivis dans l’Avranchin depuis le XVIe, les Duval deviennent bretons avec Jean-Baptiste (1742 – 1818), professeur de droit à Quimper, dont 11 descendants seront membres de l’Ordre. Il eut deux fils, Yves, président du tribunal de Brest, chevalier, et Marcellin (1777 – 1822), médecin en chef de la marine, proposé pour la croix en 1821. Il aura quatre fils, tous décorés :

  • Marcellin (1807 – 1899), commandeur, directeur du service de santé de la marine, dont une rue de Brest conserve le nom ;
  • Ange (1816 – 1867), officier, chirurgien en chef de la marine ;
  • Louis (1817 – 1862), chevalier, commissaire de la division navale du Mexique ;
  • Armand-Isidore (1819-1864), qui seul laissera une postérité masculine ; capitaine de frégate, son comportement brillant lors des campagnes de Chine et du Mexique lui vaudra d’être promu officier 25 jours après son décès en mer.

Emmanuel, son fils (1857 – 1942), chevalier avant 30 ans, puis grand officier, médecin général de la marine, sera père de Marc (1893 – 1968), chevalier en 1929, conseiller d’Orient des Affaires étrangères.

Le fils de ce dernier, Yves, né en 1926, administrateur civil (E.R.), est chevalier de l’ordre national du Mérite et père de deux enfants : Bruno, notre collègue, généalogiste, et Michel, pharmacien.

Armes

D’or à trois chouettes de sable ; supports : deux hermines.

Bulletin de l’AHH, n° 35, 1993.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :