Cette famille bretonne de Saint-Thélo (Côtes-d’Armor) exerça le commerce aux xviie et xviiie siècles, l’agriculture au xixe et la médecine depuis le xxe siècle, ainsi que des fonctions politiques locales au xxe siècle, principalement à Loudéac. Elle constitua ainsi une lignée de trois légionnaires consécutifs à titre civil, dont notre confrère Pierre Étienne a publié l’histoire sous le titre Les Bœufs, Trois Étienne au service du pays de Loudéac au cours du xxe siècle (2014), en référence au sujet d’un bronze offert au premier légionnaire.

Celui-ci, Victor (1874 – 1953), était en effet éleveur et cultivateur, à Saint-Caradec (Côtes-d’Armor) puis à Loudéac, où il développa une ferme modèle. Il fut élu conseiller municipal de Saint-Caradec (1908 – 1919) puis adjoint au maire de Loudéac (1925) et président du conseil d’arrondissement, et fut nommé maire mais refusa de porter l’écharpe faute d’avoir été élu (1942 – 1944). Il s’était aussi engagé entre les deux guerres comme vice-président de la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor et comme administrateur de la caisse départementale primaire des assurances sociales.

Son fils Pierre (1904 – 1996) devint chirurgien hospitalier et créa une clinique chirurgicale. Mobilisé en 1939 comme médecin trieur à l’hôpital d’évacuation de Liesse-Notre-Dame, il reçut et soigna les blessés du régiment du colonel Charles de Gaulle. Son père le poussa à prendre sa relève dans la politique locale et il fut élu maire de Loudéac (1955 – 1979), conseiller départemental (1967 – 1985) et conseiller régional (1973 – 1976). Il réalisa le lycée de Loudéac et y créa le parc d’activités Docteur-Étienne, plus grande zone industrielle de Bretagne, qui amena 2 000 emplois en cinq ans.

Son fils Pierre (1933 ; AHH 736) suivit la carrière de son père et lui succéda à la clinique et comme chef de service de chirurgie au centre hospitalier. Il est aussi diplômé de réparation juridique du dommage corporel, et expert près la cour d’appel de Rennes. Lui aussi fut conseiller départemental (1992 – 1998), et reprit le combat de son grand-père pour l’aménagement de la route nationale 164 afin de conforter la situation de Loudéac comme carrefour au centre de la Bretagne.

Il a quatre enfants, dont plusieurs exercent aussi des professions médicales : Pierre-Luc Étienne (1959), cancérologue à Plérin (Côtes-d’Armor), qui a été à l’origine du regroupement des cliniques de Saint-Brieuc avec la création de la clinique mutualiste de Plérin ; Marie-Laure Graille (1961), canoéiste, ancienne directrice départementale de la jeunesse et des sports des Côtes-d’Armor ; Françoise (1965), diplômée de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales ; Catherine Le Pen (1967), pharmacien à Angoulême (Charente). De plus, il a élevé avec ses enfants une nièce devenue pharmacien et mariée à un médecin généraliste à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :