Cette famille provençale de l’Ubaye, originaire de Jausiers, produisit des hommes de loi aux xviiie et xixe siècles, parmi lesquels un ministre et membre de l’Institut dignitaire de l’Ordre, puis aussi des officiers aux xixe et xxe siècles. Elle constitua ainsi deux lignées de légionnaires consécutifs comptant quatre générations et qui se sont éteintes en 1969 avec notre confrère.

Le premier membre de la Légion d’honneur de la famille fut Nicolas (1786 – 1825), lieutenant de vaisseau, en 1811. C’est cependant son frère Antoine (1779 – 1868), avocat, maire de Digne-les-Bains et conseiller de préfecture, qui fut le premier des légionnaires consécutifs.

Celui-ci eut trois fils légionnaires, tous trois conseillers départementaux des Alpes-de-Haute-Provence. Le cadet, Jean-Baptiste (1812 – 1890), fut député, puis acheva sa carrière de magistrat comme premier président de la cour d’appel de Poitiers. Le benjamin, Charles (1826 – 1911), maître des requêtes au Conseil d’État, fut chef de cabinet de son frère. Leur aîné, Hippolyte (1811 – 1859), fut en effet ministre de 1850 à 1856, un an de la Marine et des Colonies puis cinq ans de l’Instruction publique et des Cultes. Il avait été doyen de la faculté des lettres d’Aix-en-Provence, puis député ; il fut ensuite sénateur et membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres. Il était grand officier de la Légion d’honneur.

Son fils Joseph (1847 – 1900), polytechnicien, colonel d’artillerie, fut troisième légionnaire consécutif et officier de l’Ordre. De son épouse, née de Bourgoing et remariée ensuite avec le maréchal Lyautey, il eut une fille morte en bas âge et deux fils, tous deux officiers de la Légion d’honneur et morts sans postérité de leurs mariages respectifs : Antoine (1881 – 1963), capitaine de frégate, et Mathieu (1882 – 1969 ; AHH 22), lieutenant-colonel de spahis.

Bulletin de l’AHH, n° 63, 2022.

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :