Cette famille du Lyonnais était connue au xviiie siècle sous le nom de Méquet. Sous son nom définitif, enregistré en 1794, elle produisit une lignée de trois légionnaires consécutifs à titre militaire, tombée en quenouille en 1956.

Le premier légionnaire, Jean-François (1794 – 1875), engagé en 1813, prit sa retraite au grade de sergent-major en 1847, avant de devenir buraliste.

Son fils Louis-Léon (1841 – 1922), fantassin en 1858, passé aux affaires indigènes en 1874, poursuivit sa carrière en Algérie et prit sa retraite en 1910 aux grades de lieutenant-colonel et d’officier de la Légion d’honneur.

Son fils Georges (1876 – 1956), secrétaire greffier au Maroc, fut lieutenant de tirailleurs algériens pendant la Première Guerre mondiale et fut ensuite promu capitaine de réserve. Troisième légionnaire consécutif, il laissa deux filles : Andrée Rochelle (1908 – 1993) et Paule Campagnac (1915 – 2015 ; AHH 224).

Bulletin de l’AHH, n° 63, 2022.

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :