L’AHH a organisé en septembre 2014 un colloque, sous l’impulsion de notre président maintenant honoraire Philippe Husson, avec l’École nationale des chartes (ENC), le Centre de droit Maurice-Hauriou de l’université Paris-Descartes, sur « La transmission familiale de l’esprit de service ».

Les interventions sont passionnantes à plus d’un titre. Elles sont importantes pour aider à comprendre l’histoire de nos familles à travers cette particularité peu partagée de compter au moins trois générations consécutives de décorés de la Légion d’honneur. Elles expliquent aussi les raisons qui fondent l’AHH et justifient son existence. En particulier, on lira avec intérêt une communication très étayée de Ségolène de Dainville-Barbiche sur l’anoblissement sous Louis XVIII et la Restauration de familles comptant au moins trois générations consécutives de décorés de l’ordre de Saint-Louis ou de l’ordre de la Légion d’honneur, donnant une valeur particulière à cette affirmation de l’article 71 de la Charte de 1814 : « la noblesse ancienne reprend ses titres, la nouvelle conserve les siens ».

Les actes de ce colloque ont été publiés dès 2015 chez Tallandier, maison d’édition spécialisée dans les livres d’histoire. C’est une belle publication dont l’AHH est légitimement fière et dont nous sommes très heureux en tant que membres de l’AHH et organisateurs du colloque.

C’est une lecture et un cadeau peu onéreux (18 euros prix public, 12 euros pour les familles de l’AHH hors frais d’envoi de 4 à 6 euros selon la quantité).

L’AHH a en stock rue Bosquet quelques cartons de ce livre qui vous est destiné. Nous vous incitons très vivement à l’acquérir et à le distribuer autour de vous pour susciter des adhésions à l’AHH, pour intéresser vos enfants et votre parenté à l’histoire de leur famille et… pour libérer nos réserves très encombrées des cartons de livres acquis en prévision de vos commandes !

Nous comptons sur vous. Merci à vous de votre attention, de vos commandes et de participer ainsi activement au rayonnement de l’AHH et des valeurs qu’elle porte, communes à tous ses membres et si importantes pour la cohésion nationale.

Jean Michel Leniaud, directeur de l’ENC.
Pierre Jaillard, secrétaire général de l’AHH.
Éric Peuchot, Centre de droit Maurice-Hauriou.
Bulletin de l’AHH, n° 57, 2016.

Sommaire des actes

Préliminaires. 4

I. Accueil par Éric Peuchot, maître de conférences au centre de droit Maurice-Hauriou de l’université Paris-Descartes. 4

II. Introduction par Philippe Husson, ancien ambassadeur, président de l’Association des anciens honneurs héréditaires (A.H.H.)4

L’anoblissement par charges sous l’Ancien Régime, par le Professeur Bernard Barbiche. 7

I. La noblesse dans l’ancienne France. 7

II. L’anoblissement par charges. 9

III. La noblesse inachevée. 12

L’anoblissement et le titre de chevalier par décorations (ordres de Saint-Louis et de la Légion d’honneur), 1750-1875, par Ségolène de Dainville-Barbiche. 13

I. L’Ancien Régime. 13

II. La Légion d’honneur, le rétablissement des titres sous le Premier Empire. 14

III. La Restauration. 17

IV. La monarchie de Juillet20

V. La Seconde République, le Second Empire. 21

VI. La décision de Mac Mahon en 1875. 22

Honneur ou noblesse en héritage : de quelques associations de descendants, par Jacques de Trentinian  25

I. Les anciens honneurs héréditaires. 25

II. Qualité actuelle des membres de ces cohortes. 26

III. Des honneurs à l’honneur27

Des milliers de familles avec trois légionnaires consécutifs : hasard ou fait social ?, par Pierre Jaillard  28

I. Une notion de famille patrilinéaire. 28

II. Un fait statistiquement établi30

III. Plusieurs pistes d’interprétation. 32

IV. La famille et les mécanismes de transmission. 34

Mériter les honneurs en république : prosopographie des membres de l’A.H.H. 1967-2007, par Alice Bravard  36

I. Une élite républicaine. 37

II. Une élite au service de la France. 39

III. Hérédité du mérite ou transmission des talents. 42

IV. Conclusion. 45

Honneur et service, un exemple de transmission familiale : le général Georges-Auguste Florentin, grand chancelier de la Légion d’honneur, et sa famille, par Georges-Henri Florentin. 47

I. Les fondamentaux culturels et familiaux du futur Grand Chancelier : « l’avant ». 48

II. Une vie d’officier au xixe siècle. 48

III. L’honneur de l’Ordre et les valeurs comportementales du Grand Chancelier : élégance et fermeté  51

IV. Héritage et continuité des valeurs du Grand Chancelier, servir ? « L’après ». 52

V. Conclusion. 53

La discipline de la Légion d’honneur ou quand l’honneur vient à se perdre, par Éric Peuchot55

I. Raisons du pouvoir disciplinaire. 58

II. Les peines disciplinaires. 59

III. Conclusion. 65

Honneur et hérédité aujourd’hui, quelle perception, quel sens, quel devoir ?, table ronde animée par Annet Sauty de Chalon. 67

I. Me François-Henri Briard, avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation. 68

II. Gilles Avenel, administrateur de sociétés, membre de la fondation Un avenir ensemble. 69

III. Bertrand Dufourcq, ambassadeur de France, président honoraire de la Fondation de France  70

IV. Marc Génot, ancien président de la Fondation pour l’enfance. 71

V. Amiral Benoît Chomel de Jarnieu, administrateur de l’A.H.H.71

VI. Martine Clément, membre du Conseil de l’Ordre de la Légion d’honneur. 72

Conclusion, par Jean-Michel Leniaud. 74

Annexe : les ordonnances de 1750, 1814 et 1819 et le décret de 1808. 76

I. Ordonnance de novembre 1750 portant création d’une noblesse militaire. 76

II. Décret du 1er mars 1808 confirmant la création des titres impériaux (extraits)78

III. Ordonnance du 19 juillet 1814 relative à la Légion d’honneur (extraits)78

IV. Ordonnance du 8 octobre 1814 qui prescrit les justifications à faire pour l’expédition et la délivrance de lettres patentes conférant le titre personnel de chevalier aux membres de la Légion d’honneur, et détermine le cas dans lequel la noblesse leur sera acquise héréditairement78

V. Ordonnance du 6 juin 1819. 79

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :