Le représentant le plus anciennement connu de cette famille, Barthélemy Aube, propriétaire foncier et armateur, vivait à Six-Fours, près de Toulon, dans la seconde moitié du XVIe siècle. Son fils Jean fut consul de Six-Fours en 1630 ; ses descendants en ligne directe, Charles-François (1696 – 1784) et André (1757 – 1812), poursuivent les activités familiales.

Après la Révolution, au cours de laquelle, ayant émigré, elle perdit tous ses biens, la famille Aube se consacra au service de l’État. Un des fils d’André, André Hyacinthe Victor Aube (1789 – 1852) s’engagea très jeune, devint novice et, enfin, officier de la marine royale. Il termina sa carrière avec le grade de capitaine de corvette, après avoir été décoré de la croix de chevalier de Saint-Louis, puis de la Légion d’honneur. L’autre fils d’André, Michel (1795 – 1871) devint fonctionnaire des finances.

André-Hyacinthe-Victor eut deux fils. L’aîné, Gustave (1822 – 1901), et le fils de celui-ci, Paul (1846 – 1905), furent respectivement chirurgien et médecin de la marine. Le frère puîné de Gustave, Théophile (1826 – 1890), vice-amiral, fut ministre de la Marine et des Colonies en 1886-1887. Son fils Léon (1866 – 1893), enseigne de vaisseau, issu de son mariage avec Laurence Faidherbe, nièce du général, fut massacré par les Touaregs à Tombouctou.

Le fils de Paul Aube, Jean (1881 – 1937), fit carrière dans l’administration préfectorale. Engagé volontaire dans l’infanterie en 1914, il fut décoré pour faits de guerre exceptionnels, de la médaille militaire et de la croix de guerre avec palmes. Il fut démobilisé au début de 1919 dans le grade de lieutenant d’artillerie.

Son fils Paul, lui aussi lieutenant d’artillerie honoraire, journaliste, notre collègue, eut trois fils. L’aîné, Jean (1940 – 1972), diplômé de l’ENSA, mourut accidentellement. Le deuxième, Thierry, né en 1945, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur en économie rurale, est chargé de mission auprès de divers organismes nationaux et internationaux. Quant au troisième, François, né en 1949, il se consacre sur le plan professionnel à des activités sportives.

La famille Aube compte un chevalier de Saint-Louis et six membres de la Légion d’honneur, dont deux dignitaires de l’Ordre : un grand officier et un grand-croix.

Bulletin de l’AHH, n° 26, 1984.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :