Cette très ancienne famille, originaire du Velay, qui a produit notamment un maréchal de France, prouve sa filiation depuis Noël Jourda, né en 1580, dont le fils, Jean Jourda, seigneur du Fraisse, fut anobli par lettres de 1678.

Jean-François Jourda de Vaux (1773 – 1857) et son frère Antoine Fidèle François (1774 – 1850), tous deux chevaliers de Saint-Louis, furent créés vicomtes héréditaires par lettres du 7 mars 1818 ; le second eut pour fils Louis, vicomte Jourda de Vaux de Foletier (1814 – 1878), chevalier de la Légion d’honneur, capitaine de frégate, dont le fils Léon, vicomte Jourda de Vaux de Foletier, commandeur de la Légion d’honneur, lieutenant-colonel, fut le père de notre collègue, François, vicomte Jourda de Vaux de Foletier, officier de la Légion d’honneur, commandeur des Palmes académiques, et des Arts et des lettres, homme de lettres, directeur honoraire des archives de Paris et de la Seine.

Louis, vicomte Jourda de Vaux de Foletier, capitaine de cavalerie, blessé en 1914, frère aîné de notre collègue, était chevalier de la Légion d’honneur.

Signalons enfin que la mère de ces deux derniers était née de La Bonninière de Beaumont, dont la famille à produit plus de trente membres de la Légion d’honneur. Le prochain bulletin donnera une notice sur cette illustre famille actuellement représentée à l’A.H.H. par le comte de Beaumont, commandeur de la Légion d’honneur, ancien député, vice-président du Comité international olympique.

Armes

Écartelé aux premier et quatrième d’or à la bande de gueules chargée de trois croissants d’argent ; aux deuxième et troisième d’azur à la bande d’or chargée de deux étoiles d’azur.

Bulletin de l’AHH, n° 26, 1984.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :