Paulus

Alsacienne de longue date, la famille Paulus a vu une de ses branches quitter sa terre natale à l’automne 1939 à la suite de la décision du gouvernement d’évacuer les habitants des départements de l’Est de la France dans la perspective d’un nouveau conflit avec l’Allemagne. Depuis, son nouveau lieu d’attache est la ville de Brive-la-Gaillarde.

Sans réelles ascendances militaires, elle verra cependant trois générations consécutives être décorées de la Légion d’honneur à titre militaire au xxe siècle, elles-mêmes précédées d’une nomination féminine, au grade de chevalier en 1946 : Marie-Marguerite Deffontaine, née Lachartroulle (1877 – 1957), inspectrice de l’enseignement technique et belle-mère du premier décoré à titre militaire.

Celui-ci est Pierre (1891 – 1970), docteur en médecine. Né alsacien et ne voulant pas servir sous l’uniforme allemand, il obtient la nationalité française pour être mobilisé comme médecin auxiliaire dans l’armée française en 1914. Il participa à la totalité de la Grande Guerre dans différents régiments. Il est décoré de la croix de guerre. À nouveau mobilisé pour la campagne de France de mai et juin 1940, il est fait chevalier de la Légion d’honneur la même année (1re génération). Il eut deux fils. L’aîné, Michel, résistant et déporté à Buchenwald s’est vu conférer la médaille militaire en 2013.

Le cadet, Dominique, né en 1928, est lieutenant-colonel de l’arme blindée et cavalerie. Après avoir participé aux derniers combats de la Résistance en 1944, il s’engage en 1946 dans les troupes coloniales. Il fait campagne en Indochine et en Afrique du Nord. Il recevra huit fois la croix de guerre ou la croix de la valeur militaire et sera fait chevalier de la Légion d’honneur pour faits exceptionnels de guerre en 1956 (2e génération) et promu officier en 1976. Marié à Elizabeth Agnès, fille d’un médecin ancien combattant de 1914-1918, ils auront six enfants.

L’aîné, Olivier, né en 1956 et AHH 582, saint-cyrien et officier des troupes de marine, a combattu sur de nombreux théâtres d’opérations extérieurs. Cité deux fois avec attribution de la croix de la valeur militaire, il est promu officier de la Légion d’honneur en 2005 et commandeur de l’ordre national du Mérite en 2010. Nommé général de brigade en 2008, il est actuellement chargé de mission auprès du général chef d’état-major de l’armée de terre (3e génération). Avec son épouse, Pascale Rongeat, ils ont eu quatre enfants dont l’aîné, Alexandre, sorti de l’École navale en 2004, est lieutenant de vaisseau. 

Bulletin de l’AHH, n° 55, 2013.

Real time web analytics, Heat map tracking

Connexion

Inscription

Pour vous inscrire et recevoir notre lettre d’information, veuillez renseigner les champs suivants :